Dominique Balmer, accompagnatrice de randonnée, raconte : 

Quel est votre rôle dans ce site du Patrimoine mondial de l'UNESCO ?
En tant que accompagnatrice de randonnée, je montre à mes hôtes les grandes et petites merveilles de la région d'Aletsch. Tout d'abord, bien sûr, le glacier d'Aletsch, la plus longue langue de glace des Alpes. Pour le comprendre, il faut prendre son temps, l'écouter, le ressentir. Je suis toujours submergé par sa puissance, mais aussi un peu mélancolique quand je vois à quelle vitesse il change et à quel point ce doux géant de glace est vulnérable. Non seulement le glacier lui-même est passionnant, mais aussi le paysage qui l'entoure. Si vous prenez le temps de lire les détails, vous pourrez voir comment c'était dans le passé et vous plonger dans les sagas et les légendes qui sont nées dans cette région. Mes invités apprécient également ce côté mystique.

Quelle est votre relation avec le site ?
C'est une relation émotionnelle. Ce paysage m'a toujours accompagnée et je suis très reconnaissante de pouvoir vivre et travailler dans un endroit aussi beau. Pour moi, c'est un cadeau, mais cela comporte aussi des obligations : j'aimerais utiliser mes très modestes moyens pour contribuer à la protection de ce paysage, en sensibilisant les gens aux interrelations dans la nature, aux conséquences du changement climatique et aux petites choses que chacun de nous peut faire pour le contrer.

Quel est votre endroit préféré ? Pouvez-vous nous dire quelques secrets ?
Il y a tant de beaux endroits dans la région d'Aletsch ! Ce qui me fascine toujours, ce sont les différents niveaux de végétation qui sont si proches ici qu'on peut marcher de la nature de la Méditerranée à celle du Pôle Nord en une journée. La randonnée que je trouve la plus impressionnante est celle qui mène sur un sentier de montagne de Bettmerhorn à Märjelen. Au point de vue du Bettmerhorn, la vue sur le glacier est déjà impressionnante. De là, vous descendez lentement et à chaque pas, le courant de glace devient plus grand et plus impressionnant. J'entends souvent mes invités dire que cette expérience éclipse tout ce qu'ils ont vu jusqu'à présent.

Quel est le meilleur moment pour une visite et pourquoi ?
Le début de l'été est magnifique. Fin juin, le printemps de la montagne transforme le plateau d'Aletsch en un paradis fleuri. Mais c'est en automne qu'il est le plus beau, lorsque l'air est limpide, que les aiguilles des mélèzes jaunissent et que les arbustes nains brillent de diverses teintes de rouge.

Quelles sont les activités que vous recommandez en particulier ?
En tant que guide de randonnée, mon premier conseil est bien sûr : la randonnée. La région située sur le côté sud du site du patrimoine naturel mondial Jungfrau-Aletsch, avec le glacier d'Aletsch au milieu, dispose d'un réseau dense de sentiers de randonnée. Les plus beaux points de vue peuvent être atteints à pied, mais aussi des endroits merveilleux et tranquilles hors des sentiers battus. Ceux qui n'ont jamais été sur un glacier auparavant peuvent réserver une randonnée sur le glacier, et pour les accros à l'adrénaline, un vol en tandem sur un deltaplane est définitivement une expérience spéciale.

Avril 2020 (traduit de l'allemand)

Notre Patrimoine mondial