Elke Larcher, directrice du musée du Couvent bénédictin Saint-Jean à Müstair raconte:

Comment êtes-vous arrivé à Müstair ?

Je vis et travaille depuis neuf ans dans la pointe la plus orientale de la Suisse. Avec le monastère, j'ai trouvé un endroit qui ne pouvait pas être plus profond, plus riche et plus puissant. Mon travail ici n'est qu'un aperçu de l'histoire mouvementée du monastère, qui a duré plus de 1200 ans. Ici, j'ai beaucoup appris sur l'archéologie et l'histoire de l'art, mais j'ai surtout appris à en savoir plus sur la Règle de Saint Benoît et sur les immenses possibilités que ce petit livret compact nous offre en dehors des murs du monastère. Aujourd'hui encore, onze religieuses vivent ici selon le rythme bénédictin régulé de "ora et labora et lege".

Quel est votre endroit préféré ? Pouvez-vous nous dire quelques secrets ?
La plupart du temps, je suis assise dans mon bureau. Mais j'aime aller au cimetière amoureusement aménagé avec le grand tilleul, puis à l'église et profiter de ce lieu de pouvoir en silence ou en écoutant la prière des religieuses. Il m'arrive aussi d'écrire un remerciement, une demande ou une pensée sur une feuille de papier amoureusement décorée d'une rose en papier dans la chapelle des grâces et de l'accrocher au mur votif. Je sais que Soeur Aloisia va l'enlever et que toutes ces pensées qui sont emballées ici sur ce mur seront portées à la prière par les soeurs. Ou bien je vais au musée de la Madone romane, une sculpture du 13ème siècle : la Mère y est assise tranquillement et dignement, son enfant sur ses genoux.

Quelles sont les activités que vous recommandez sur le site de l'UNESCO ?
Je conseille à tous ceux qui viennent au Val Müstair de prendre leur temps. Le voyage à travers le parc national et la biosphère est déjà une expérience. Profitez d'une visite au couvent de Saint-Jean, écoutez les prières du temps des religieuses, ouvrez vous à l'histoire et à l'art. Ajoutez à cela une promenade dans le monastère, la journée sera enrichissante et la paix intérieure se répandra dans votre cœur et votre âme. Et soudain, vous avez l'impression d'avoir rechargé vos batteries ! Je vous souhaite à tous cette expérience profonde !

Mars 2016 (traduit de l'allemand)

Mon Patrimoine mondial