Une culture du vin entretenue depuis des générations

Déjà au XIe siècle, sous la conduite des moines, le vignoble en terrasses a été aménagé sur les pentes abruptes du lac Léman. Depuis, des générations de vignerons ont entretenu et façonné ce paysage exceptionnel, profitant constamment du royaume des «trois soleils»: le soleil lui-même, ses rayons qui se reflètent dans le lac et la chaleur emmagasinée dans les murs du vignoble. Les vignes s’étendent sur plus de 40 kilomètres et font partie des plus grandes régions viticoles de Suisse. Ce paysage culturel, qui englobe 14 villages, montre de manière éclatante son évolution et son développement, grâce à une interaction équilibrée entre les habitants et leur environnement. Patrimoine culturel depuis 2007.



Histoire

Il y a 25'000 ans, le glacier du Rhône s’étend alors jusqu’à Lyon. En se retirant, il laisse non seulement l’un des plus grands lacs d’Europe, mais aussi les moraines qui constituent les collines fertiles qui entourent le Léman. Il y a 2000 ans, la région de Lavaux est couverte de forêts et de broussailles. De nombreux ruisseaux courent vers le lac. De nombreux jours encore, sur les crêtes, à la ligne de partage des eaux entre la Mer du Nord et la Méditerranée, quelques langues de forêt rappellent cette époque.  Au début de l’Empire romain, la région devient importante pour les communications entre l’Italie, la Gaule e l’ouest de la Germanie. Le climat agréable incite les Romains à planter de la vigne. Mais ce sont des frères bénédictins et cisterciens qui, au XIIe siècle, construisent les premières terrasses viticoles. Il y en a aujourd’hui plus de 10'000. Cultiver la vigne sur ces pentes est un travail pénible et de longue haleine, approprié à la persévérance légendaire des moines. Le résultat délectable de ce dur labeur n’est évidemment pas réservé à la messe. Le prince-évêque de Lausanne apprécie fort le vin de Lavaux et en tire de confortables bénéfices. En 1397, ils représentent un quart de ses revenus !

En 1536, les Bernois annexent le pays de Vaud et imposent la Réforme. Lavaux change de maître, le vignoble demeure. Le XVIIIe siècle est sur le point de s’achever quand les Vaudois s’affranchissent de l’autorité bernoise et, avec l’aide de Napoléon, se constituent en canton et adhèrent à la Confédération.

Le saviez-vous?

• Mis bout à bout, les murs de vignes à Lavaux s’étendent sur une longueur de 400 km, soit la distance entre Berne et Francfort.

• Le cépage roi de la région, est le chasselas, un vin riche en arômes fruités et secs.

• Certaines familles de vignerons exploitent leurs domaines depuis plus de 20 générations.

  • Carte

    auf Karte zeigen

                 Lavaux